changement de recteur

changement de recteur

Merci Monsieur l’abbé !

paul_aulagnier_prof

« La grâce de Dieu à mon égard n’a pas été stérile. Loin de là, j’ai travaillé plus que tout autre » (1 Co. 15,10). S’il n’avait l’humilité qu’on lui connaît, l’abbé Paul Aulagnier serait en droit de reprendre à son compte ces paroles d’un autre Paul, son saint patron, au terme de trois années passées à la direction du séminaire Saint-Vincent-de-Paul.

Au plan matériel, le bilan force l’admiration : outre les frais ordinaires de fonctionnement auxquels il fallut pourvoir, notre abbé sut faire face aux imposantes dépenses requises par l’achat du séminaire, la réfection d’une de ses ailes, ou encore l’acquisition d’une puissante chaudière. Et j’en passe.

Pour le reste, l’abbé Aulagnier peut s’honorer d’avoir su transmettre ce qu’il avait lui-même reçu, selon la belle formule de l’Apôtre. Sa régularité aux offices, son enthousiasme à rendre témoignage des longues années passées par lui à la suite du Christ et de l’archevêque qui l’ordonna, nous auront tous édifiés.

Qu’il me soit permis ici d’exprimer toute ma reconnaissance, qui est aussi celle du séminaire, à cet intendant fidèle. Nous lui souhaitons de longues années de ministère à l’église Saint-Michel de Rolleboise (78) où il réside désormais, ainsi qu’à la prédication des Exercices spirituels de Saint-Ignace, qu’il assure maintenant cinq jours par mois au sanctuaire de Notre-Dame du Chêne, près de Solesmes (72) (lien: http://retraites.institutdubonpasteur.org/node/49)

Abbé Vincent Baumann

Le nouveau recteur

Né à Nancy, le 8 mars 1978, il est l’aîné d’une famille de cinq enfants. Après un bac littéraire, il passe une année en classe préparatoire au Lycée militaire de St Cyr-l’Ecole, avant de s’orienter vers des études de Droit et Sciences Politiques, à l’Université de Caen, puis à la Sorbonne.

Après un essai au séminaire de la Communauté Saint-Martin, en 2002, il suit l’essentiel de sa formation au séminaire de la Fraternité Saint-Pierre de Wigratzbad, en Bavière. Ayant rejoint l’Institut du Bon Pasteur un an après sa fondation, il reçoit le sacerdoce des mains de Mgr Maurice Gaidon, le 11 octobre 2008, en l’église Saint Eloi de Bordeaux.

Il exerce les huit premières années de son ministère au Centre Saint-Paul, à Paris, au côté de l’abbé Guillaume de Tanoüarn. Entre autres activités, il fonde en 2011 l’association KTsens, afin d’assurer une formation doctrinale à un groupe qui réunit désormais chaque semaine de 100 à 150 étudiants et jeunes professionnels. L’accompagnement spirituel, la préparation au mariage et l’aumônerie de jeunes familles occupent une large part de son apostolat.

En septembre 2014, tout en restant attaché au Centre Saint-Paul, il se voit confier par Mgr Jean-Yves Nahmias, évêque de Meaux, la charge de célébrer la « forme extraordinaire » les dimanches et fêtes en l’église Saint-Vincent, aux Chapelles-Bourbon (77).

A la rentrée 2015, il est nommé à temps partiel au Séminaire Saint-Vincent-de-Paul, afin d’y aider l’abbé Aulagnier en qualité de vice-recteur, avant de lui succéder au poste de recteur à la rentrée 2016.