Archives de
Catégorie : formation

formation intellectuelle

formation intellectuelle

Philosophie

Le cycle de philosophie se déroule sur deux années.

Les traités aristotéliciens sont abordés progressivement, en suivant l’ordre du réel, depuis l’étude des réalités matérielles (cosmologie), jusqu’à l’étude de l’âme et de ses facultés (psychologie).

Les cours d’éthique et de politique envisagent l’homme dans sa finalité naturelle, et dans son état d’animal politique.

Le sommet de l’édifice philosophique est constitué par la métaphysique, qui étudie l’être comme tel, et débouche sur la connaissance rationnelle de Dieu.

Dans le but de former des prêtres conscients de l’importance de la pensée réaliste, et capables de saisir à travers les évènements particuliers leurs enjeux philosophiques, un cours d’histoire de la philosophie retrace d’une part la formation des concepts et des problématiques, et met en évidence, d’autre part, les origines et les conséquences de la pensée moderne et contemporaine.

Le séminariste est encore initié à la pensée des premiers grands penseurs chrétiens que sont les Pères de l’Eglise, à qui l’on doit d’avoir commenté de manière autorisée la Sainte Ecriture et posé les fondements de la théologie catholique.

Enfin, le cycle de philosophie inclut un cours de théologie fondamentale, qui introduit d’une part à la compréhension du phénomène de Révélation, articule la relation entre Ecriture Sainte, Tradition et Magistère, et engage d’autre part la réflexion sur le mystère de l’Eglise.

Au terme de ce parcours, où le séminariste est mis à l’école de saint Thomas d’Aquin pour assimiler la philosophia perennis, il possèdera tous les instruments rationnels pour aborder de façon cohérente la science théologie.

Théologie

Le cycle de théologie court sur trois ans.

Les trois grandes disciplines qui y sont abordées sont l’exégèse, la théologie dogmatique et la théologie morale.

L’exégèse consiste en une étude approfondie, technique et spirituelle à la fois, des livres de la Sainte Ecriture.

La théologie dogmatique est étudiée selon la méthode traditionnelle, à partir du Magistère, des sources bibliques et de la théologie des Pères de l’Église. Vient ensuite la réflexion rationnelle, qui suit rigoureusement les arguments de saint Thomas d’Aquin, ce qui permet de se former à la lumière d’une doctrine précise et cohérente. Les autres auteurs, médiévaux ou contemporains, sont ainsi étudiés à la lumière de l’Aquinate et de son génie spéculatif.

En théologie morale, on suit encore la doctrine thomiste, qui envisage toute la vie morale dans son rapport à la fin surnaturelle de l’homme : la béatitude. Les différents traités de morale sont ainsi d’abord étudiés dans leurs principes immuables, ce qui permet d’aborder ensuite les problèmes éthiques contemporains les plus délicats à partir de fondements doctrinaux solides.

Le cycle de théologie est aussi bien sûr constitué des matières indispensables à la formation du prêtre : droit canonique, histoire, pastorale.